Comment entretenir correctement une voiture de seconde main ?

Voiture entretenue

Pour qu’une voiture d’occasion perdure quelques années de plus, elle nécessite d’une vérification régulière. Afin de vérifier les diverses réparations subies par le véhicule, la consultation de son carnet d’entretien est de mise. Ce document doit être fourni par le vendeur lors de la transaction. Après avoir vérifié les diverses informations indiquées sur ce carnet, le conducteur peut désormais procéder ou non à sa réparation.

Que faire si le vendeur n’a pas remis le carnet d’entretien du véhicule ?

Le carnet d’entretien sera toujours utile au cas où le nouveau propriétaire souhaiterait revendre un jour l’automobile. Cependant, si ce document n’a pas été remis par le vendeur, la première chose à faire avant de conclure la vente est de vérifier le moteur. Cette procédure consiste en quelque sorte d’inspecter certains éléments favorables au bon fonctionnement de l’auto. Cela concerne notamment la partie mécanique du véhicule. En cas d’oublie de ce type de contrôle, des problèmes peuvent se produire au moment de la conduite. Afin de prévenir les dégâts au niveau du compartiment moteur, il est conseillé de faire de la vidange régulièrement. Cette opération est à faire tous les 10 000 km à 15 000 km pour un modèle essence. Pour les diesels, la vidange se réalise généralement tous les 5 000 km à 7 000 km.

Les pneumatiques : les raisons de vérifier de la pression

Même si la voiture provient d’un vendeur professionnel comme le mandataire auto IES, la vérification des pneumatiques est importante. Celle-ci concerne particulièrement la pression des pneus. Ce sont les seuls éléments mettant le véhicule en contact direct avec la route. Lors d’un oubli de leur entretien, le risque d’accident peut augmenter et l’automobile n’est pas du tout fiable. À rappeler que les pneumatiques occupent un rôle crucial dans le comportement du véhicule. S’ils sont sous-gonflés, par exemple, la voiture devient lourde et celle-ci consomme beaucoup de carburants. En revanche, en cas de sur gonflage, ils perturbent au confort de conduite. L’automobiliste aura l’impression d’avoir des suspensions raides. Cette sensation se fait surtout ressentir lorsque le véhicule passe sur des surfaces cabossées. Alors, pour connaître la pression idéale, la vérification de l’étiquette sur le flanc de la portière du conducteur est importante. Il y a des chiffres indiquant la pression parfaite pour chaque pneu.

Les feux du véhicule : des éléments à ne pas négliger

Beaucoup d’accidents proviennent en raison des mauvais éclairages du véhicule, notamment pour ceux qui roulent la nuit. Les optiques qui représentent des anomalies provoquent des difficultés à repérer les autres voitures. Ces dernières auront en effet du mal à vous identifier dans le trafic si les feux ne fonctionnent pas comme il faut. Du côté d’un agent routier, il peut enlever des points sur le permis du conducteur lors d’un contrôle. Aussi, les défauts sur les feux peuvent faire l’objet d’un payement d’une amende de 138 €. Pour éviter ces désagréments, la vérification de tous les feux comme les codes et les phares est à faire avant de partir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *